Wikipedia

Résultats de recherche

Le destroyer lance-missiles classe "Sovremenny".








"" Настойчиво, и он столкнулся с плохой погодой ""

Maquette :  ??.       Echelle :  ??.






Historique : L'Encyclopédie des Armes volume 4 aux éditions Atlas 1984.



Les photos sont de l'exposition de Belvaux (Luxembourg) en 2017. 






Historique : L'accroissement de la puissance de l'Union soviétique (Russe maintenant), n'a nulle part été aussi visible que dans l'expansion de sa marine. Ce qui n'était en 1945 qu'une force côtière est devenu une puissante flotte de haute mer.
En Occident, le terme de destroyer sert à désigner un ensemble incohérent de bateaux divers. Les Soviétiques possèdent eux aussi une grande variété de navires, mais ils ne font pas appel à la même terminologie pour les désigner. Ils les groupent différemment selon un schéma basé sur leur fonction.
 Jusqu'à présent, les Soviétiques désignaient comme destroyer une unité de flottille de définition classique (des bâtiments anciens aux possibilités limitées, d'un point de vue moderne), par exemple les classes Skory ou Kotlin, répondant aux conceptions d'avant-guerre et superficiellement modernisées. Mais à partir de 1981, les nouveaux destroyers de la classe "Sovremenny" entrèrent en service. Avec un déplacement double de celui de leurs prédécesseurs, ils traduisaient une spécialisation marquée pour le combat contre les navires de surfaces.
Tout en gardant les aptitudes des anciens modèles, ils montraient que les Soviétiques considéraient qu'un destroyer était avant tout un navire de combat surface-surface.

L'OTAN désigna d'abord sous le nom de code de BalCom 2 ("Baltic Combatant n°2") la classe "Sovremenny", construite aux chantiers navals Zhdanov de Leningrad, sur la même cale de lancement que les croiseurs ASM de la classe "Kresta" II.     


Les plus récents destroyers à recevoir la désignation soviétique EM sont les navires de la classe "Sovremenny". Leur principal système d'arme est le missile mer-mer doté d'une vitesse supersonique SS-N-22. En outre, les "Sovremenny" sont armés de quatre remarquables canons de 130 mm à la cadence de tir exceptionnelle.
Source: La revue l'Encyclopédie des Armes volume 4 aux éditions Atlas 1984.

Avec ces unités, les ingénieurs navals soviétiques avaient considérablement amélioré les "Kresta" I et avaient démontré leur remarquable habilité à doter une simple coque de destroyer des armes et de l'équipement électronique dignes des grandes unités flottantes les plus modernes. Beaucoup de navires occidentaux ont les mêmes dimensions, mais aucun ne peut se vanter de porter un équipement aussi complet. L'équipement électronique y est particulièrement remarquable; il faut dire que l'Union soviétique a fait des progrès immenses en cette matière. Les "Kresta" II, véritablement débordants d'armes diverses, se montrent extrêmement redoutables dans nombre de domaines. Leur production se poursuivait parallèlement aux "Kara".
Source: La puissance militaire Soviétique aux éditions de Luxe diffusé par Sofradif 1981.



A l'heure actuelle deux bâtiments, le "Sovremenny" et l"Otchyanny", sont déjà en service et des unités supplémentaires se sont joints à eux, à partir d'une par an, à partir de 1983. Ces navires, désignés eskadrenny minonosets (destroyers) par les Soviétiques, ont un rôle de combat en surface; ils disposent d'un système de missiles d'autodéfense mer-air et de certaines capacités de lutte ASM. Leur système de propulsion est une turbine à engrenages à vapeur pressurisée et ce sont les premiers navires de guerre soviétiques à comporter un hangar télescopique pour hélicoptères, placé au milieu du bâtiment à côté de la plate-forme d'appontage. 
L'armement principal se compose de deux quadruples rampes de lancement pour missiles mer-mer SS-N-22 (version améliorée et à grande vitesse du SS-N-9 "Siren"), dotés d'une charge explosive de 500 kg, ou d'une ogive nucléaire de 200 kt.
Deux affûts de canon jumelés de 130 mm sont installés à l'avant et à l'arrière; contrôlés par un radar de conduite de tir "Kite Screech", ils peuvent affronter des cibles en surface jusqu'à une distance de 28 km.


Les Soviétiques disposaient de deux destroyers (1978 et 1980) de la classe "Sovremenny". L'armement en missiles de ces bâtiments comportait huit lanceurs du nouveau SS-N-22 (un SS-N-9 dont la portée dépassait 220 km) et deux lanceurs de SAM SS-N-7.
Source: Les missiles par Robert Berman et Bill Gunston aux éditions Bordas 1984.


"" Caractéristiques du "Sovremenny" ""
Déplacement : Standard, 6 200 t; pleine charge, 7 800 t.
Dimensions : Longueur, 155,60 m; largeur, 17,30 m; tirant d'eau, 6,50 m.
Propulsion : Turbines à vapeur à engrenages turbo-pressurisées développant 100 000 ch (74 570 kW) à 2 hélices.
Vitesse : 36 nœuds.
Aviation : 1 hélicoptère de guidage de missiles et de renseignements électroniques "Hormone" B ou "Kamov" Ka-25.
Armement : 2 quadruples rampes de lancement de missiles mer-mer SS-N-22 (non rechargeables), 2 rampes de lancement de missiles mer-air SA-N-7 (48 missiles), 2 canons multitubes CIWS de 30 mm ADG6-30, 2 lance-roquettes ASM RBU1000 de 300 mm, 2 doubles tubes lance-torpilles ASM de 533 mm et 30 à 50 mines (selon le type).
Equipement électronique : 1 radar "Top Steer" 3D, 3 radars de navigation et de conduite des hélicoptères "Palm Frond", 1 radar de conduite de tir des SS-N-22 "Band Stand", 2 radars de conduite de tir des CIWS "Bass Tilt", 1 radar de conduite de tir des 130 mm "Kite Screech", 6 radars de conduite de tir des SA-N-7 "Front Dome", 4 systèmes CME (2 "Bell Shroud" et 2 "Bell Squat"), 2 lance- leurres bitubes et 1 sonar de coque MF.
Équipage : 350 officiers et matelots.

"" La maquette du "Sovremenny" ""    




















Jean-Marie


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire