Le train blindé allemand"Panzerzug n°32".






"" Un train fabriqué avec de la récupération ""
Diorama au 1/72, réalisé par mon ami Belge Guy Maréchal.
Photo du "Panzerzug n°32" réalisé en laiton, exposition de Ludres en octobre 2004.  





Historique : La revue Histoire et Maquettisme n°44 de mai-juin 1996, texte de Loïc Riou.
Site web : www.lillemodelisme.fr   pour le texte et les photos du train lui-même, archive de la revue La Vie du Rail.
Je présente tous mes remerciements à cette association pour la documentation, et le texte, et bien sur à la Vie du Rail dont j'ai été moi-même cheminot sur la région Est.


Documentation : A voir le livre de Paul Malmassari, Train Blindés de 1826-1989 aux éditions Heimdal. 





Un peu d'histoire : Lors de la Seconde Guerre mondiale, les armées allemandes s'empressèrent d'utiliser les voies ferrées des territoire conquis principalement pour assure leur ravitaillement, mais le problème de l'escorte de ses troupes se fit rapidement sentir du fait des attaques aériennes, du sabotage, etc...
Une des réponses à cette problématique fut l'emploi de trains blindés de conception et construction 100% allemande ou bien pragmatiquement construit à partir de matériel, le plus souvent russe, capturé par l'armée allemande.

""Le "Panzerzug n°32", objet de cette fiche pratique a été principalement construit en France.

-- La locomotive d'origine autrichienne Golsdorf a été blindée aux usines Schneider du Creusot.
-- Les wagons de commandement (K Wagen) et artillerie (A Wagen) proviennent des usines Somua, sauf deux d'entre-eux qui furent construits aux usines Saint-Chamond et qui emportaient chacun une pièce de Flak de 37 mm et une tourelle équipée d'un obusier d'origine russe, le 122 mm monté sur une chenillette lorraine 37 L. Ces deux wagons furent sont exclusifs au "Panzerzug n°32".
-- Le troisième wagon artillerie était également équipé de la même tourelle, mais sa pièce de Flak était est quadritube de 20 mm.
-- Les deux wagons porte-chars provenaient directement d'Allemagne.
-- Un tender modifié en cuisine-infirmerie sera ajouté au convoi.

La construction de ce train blindé s'étend de mars à juillet 1944 où il entrera en service, bien que ses missions restent floues, on peut facilement imaginer ce monstre d'acier escortant des convois en partance pour le front normand.
Vue générale du "Panzerzug n°32", exposé après la Libération. Les rapports alliés ont qualifié ce train comme étant le n°31. Il semble que le n°31 ait été perpétué par l'équipage, peut-être par tradition après la perte de leur train en Russie. (archives "La Vie du Rail").

Série de qualité inégale mais unique par sa rareté, de photos du "Panzerzug n°32" prises le jour de sa capture. Nous savons par ailleurs qu'une pellicule complète a été prise ce jour là, mais dérobée quelques jours plus tard. Qu'est-elle devenue ?
(Photos : Coll. L. Vieillard, A. Sue, A. Luce, F. Deboux).
Source: Le site web     www.lillemodelisme.fr

Le cuirassé sur rails comporte un équipage d'environ 130 hommes et se décompose ainsi, de l'avant vers l'arrière...

-- Un wagon de maintenance armé d'une mitrailleuse et qui emporte des ouvriers et le nécessaire de réparation des voies.
-- Un wagon porte-chars avec un char Renault R-35
-- Le wagon artillerie équipé du quadritubes de 20 mm.
-- Un wagon de commandement avec une antenne cadre.
-- L e tender infirmerie cuisine.
-- La locomotive et son tender.
-- Le premier wagon artillerie avec Flak 37.
-- Le second wagon de commandement.
-- Le second wagon artillerie avec Flak 37.
-- Le second wagon porte-chars qui emporte un obusier russe de 122 mm monté sur une chenillette lorraine 37L. 
Dans le Nord de la France, en 1940, des Renault R-35 et leurs équipages attendent les "Panzers".
Source: Blindés 1939-1945 aux éditions Hachette.

Canon antiaérien quadritubes de 20 mm, conservé au musée militaire de Dieppe-Pourville.
Source: Connaissance de l'Histoire n°52 de janvier 1983 aux éditions Hachette.

 Obusier russe de 122 mm modèle 1938.
Source: La puissance militaire soviétique aux éditions Bordas 4ième trimestre 1981.

La Flak 3,7 cm / 37 mm. Source: Le site web   forum.heroesandgenerals.com



Sa carrière militaire s’achèvera en septembre 1944 à Saint-Berain-sur- Dheune (Saône et Loire) où il fut repéré le jeudi 7 septembre à 8h45 par des éléments du 3e du 9ième RCA équipé notamment de tank Destroyer M10. Le TD Bourgogne ouvre le feu et touche la locomotive, mais sous le couvert de son artillerie le train est réparé et redémarre. Le Béarn tire à son tour et endommage les bielles de la locomotive qui est de nouveau réparée, le Béarn tire à nouveau et touche cette fois-ci la chaudière immobilisant définitivement le "Pazerzug n°32".
L'artillerie du train réagit immédiatement et le R-35 est débarqué de son wagon. Mais de 18h20' à 19h10' les canons de campagne alliés bombardent le train, paniqué l'équipage abandonnera le train durant la nuit. Le vendredi 8, le train blindé est capturé avec tout son armement ainsi que les sept trains de marchandises qu'il escortait.
Le "Panzerzug n°32" servira encore pour le film "La Bataille du Rail" de René Clément avec une locomotive blindée en carton, celle d'origine ayant été remis en service civil. Après le tournage , il entreprendra une tournée nationale en France de gare en gare où l'on pouvait le visiter. Il finira mystérieusement découpé par des ferrailleurs.
Note de JP Vercaigne : J'ai moi-même visité ce train avec mon père cheminot vers 1949/50 en gare de Lille sur la voie extrême côté Place des Buisses.
Char M10 Destroyer, photo prise au musée de Bayeux (France) en 1985.  Collection personnelle.


"" Le "Panzerzug n°32" de Guy Maréchal""
Diorama réalisé au 1/72 en scratch, et diverses boites de marque de maquettes. Les photos ont été faites à l'exposition de Belvaux (Luxembourg) en 2013. Mon ami Guy était dans le temps un spécialiste en matières d'avions, mais depuis plusieurs années, il s'est aux blindés et divers véhicules, du beau travail Guy. 

 
 
 
 


"" Un Panzerzug vu à l'exposition de Ludres ""

Train blindé fait en laiton, exposition d'octobre 2004, collection personnelle. 
 
 


"" Pour terminer le "Panzerzug n°32" de Lille Modélisme ""
C'est dans un tube de plexiglas que M. Jean-Pierre Vercaigne, membre de Lille Modélisme (59), a présenté sa maquette du "Panzerzug n°32 qui remporta le 1er prix catégorie "transformation/détaillage" échelle HO de l'exposition Wemfal 2010 à Lille.
Je tiens à remercier le site pour la documentation et les photos, sans  eux je n'aurais jamais réalisé cet article, encore une fois merci.


Lille Modélisme
Guy/Jean-Marie

















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire