Le M15-A1 "Dragon Wagon"/Fi 103 A-1 "Reichenberg IV".







"" 1945 prise de guerre américaine ""
                               Maquette Tamiya au 1/35.    Réf: 35244.
                                              Maquette Bronco Models au 1/35.    Réf: CB 35059.
                                                                           Conversion de la cabine blindée d'origine avec un ancien kit Verlinden







Diorama réalisé par mon ami belge J...n  Z.....y. 
Je le remercie pour l'autorisation de la publication.


Historique pour le camion: Le site www.mvcgfrance.org/  et  www.univem-paris.com
Historique pour le Fi 103 A-1: Armes secrètes et ouvrages mystérieux de Myrone N. Cuich.




"" Le camion M26 "Dragon Wagon ""




Historique: Les USA prévoyant leur prochaine entrée en guerre face aux allemands, les observateurs américains mirent en évidence le besoin de se doter d'un tracteur de récupération permettant de dégager les blindés et autres véhicules lourds immobilisés sur le champ de bataille.
Après maints essais, il fut décidé de concevoir un engin à partie du camion 6X6 de la firme minière Knuckey Trcuk Compagny. En raison des problèmes de production, la fabrication du M26 reviendra finalement à la Pacific Car and Foundry.
La production sous la désignation officielle de porte char M25 débuta en avril 1943; Le M26 était l'association du camion 6X6 et de la semi remorque M15. Il n'a existé que deux versions du M26, la seconde étant mise en place à partir du 735 ième véhicule.
Elle consistait en un renforcement du châssis et l'adaptation d'une cabine non blindée qui prenait alors dénomination de M15 A1. La raison de ce changement était dû à la non-intervention du M26 en combat; par conséquent le surpoids dû au blindage de la cabine devenait inutile d'autant plus qu'il endommageait les roues très rapidement.

Le tracteur M26 "Dragon Wagon" construit par Pacific Car and Foundry (qui fit aussi des chars et des locomotives), blindés en 43/44 puis tôlé jusqu'en 1945; ce tracteur était propulsé par un moteur Hall-Scott de 240 hp (17 800 cm3 pour 6 cylindres seulement), agissant sur les deux essieux arrière par un antique système de très grosses chaînes style vélo graissées au goutte à goutte.
Il fut produit à 1 300 exemplaires et nécessitait un sérieux apprentissage pour conduite en sécurité. On lui reconnaissait une consommation "moyenne théorique" de deux litres d'essence au kilomètre, c'est-à-dire "au minimum". La photo le montre en version "soft skin", c'est-à-dire tôlée.
Caractéristiques:  Largeur, 2,50 m; hauteur, 3,50 m; longueur sans remorque, 7,78 m; avec remorque 17,48 m; consommation, 18 litres.  
Le camion M26 "Dragon Wagon".  Source: Le site web   www.mvcgfrance.org/


"" Le Fi 103 A-1 "Reichenberg IV "" 
En février 1944, les Allemands envisagent de créer des unités de V1 pilotés pour constituer des "Divisions Aériennes du Sacrifice", composées de deux grandes escadres; la première équipées de "bombes planantes pilotées" sous le nom de code 'NIGGER", la seconde de "V1 piloté" sous le nom de code "LINSE".C'est dans un groupe de vétérans de la SS que naquit l'idée d'une "Arme d'engagement total", dans le style des "Kamikazes" Japonais; l'idée leurs semblaient adaptée à une situation générale, de plus en plus désespérée. Bien qu'Hitler, s'était toujours opposé contre l'idée du sacrifice volontaire des soldats Allemands, à son insu le modèle de V1 piloté fut réalisé en 12 jours.

   Puis ce sera le célèbre Otto Skorzeny, Officier SS qui avait à son actif quelques brillants coups de mains, dont l'enlèvement de Mussolini, qui après avoir visité le centre de Peenemüde, fut emballé par l'idée des V1 pilotés.
Skorzeny en parla immédiatement au Reichsführer Himmler qui donna d'emblée son accord pour créer des unités suicides. En peu de temps, plusieurs milliers de volontaires se présentèrent pour ces missions spéciales. 
Le 2 mars 1944, sur ordre du chef d'Etat-Major de la Luftwaffe, le Général KIRTEN, une note de service fut adressée au KG 200, concernant l'emploi d'une "bombe planante pilotée". Un groupe de 70 hommes furent choisis comme pilotes de vol à voile, pour être affectés au KG 200 en vue d'être formés comme pilotes de bombe planante; ils seront rejoints par un groupe de 30 volontaires provenant du groupe de Skorzeny.

V1 monté sur un Heinkel He111 H22 du KG 53. 
Pendant ce temps à l'institut de Recherche pour le vol de AINRIG près de Bad-Reichenhall, la première V1 Fi. 103 transformée sous le nom de "Reichenberg I", commençait les premiers essais en vol sans moteur. Larguée par Heinkel He 111 à une altitude de 3000 mètres, la V1 atterrit sur un patin. Lors de ces essais on s'aperçut que l'engin n'était pas stable en vol et il fut nécessaire d'en transformer un second exemplaire piloté qui recevra le nom de "Reichenberg IV".
Hanna Reitsch 20/ mars/12 24/août/79
Source: Miroir de l'histoire n°T277.
C'est sur la base de la Luftwaffe de Hörsching près de Linz que la célèbre aviatrice Hanna Reitsch et Heinz Kensch du Ministère de l'Air, participent aux essais de la V1 pilotée, larguée d'un Dornier Do 217.
Hanna Reitsch, qui avait le grade de Flugkapitan (Capitaine) de la Luftwaffe avait été gravement blessée en essayant le chasseur-fusée Messerschmitt Me 163, poursuivra les essais en vol des V1 pilotés.
Malgré deux atterrissages accidentels qui auraient pu connaître une fin tragique, par miracle en sortira indemne.
La V1 pilotée, malgré une construction très simple qui ne demandait que 280 heures de travail présentait de nombreux inconvénient. Le premier sera, d'avoir recours à un avion-porteur, d'où sa vulnérabilité à la chasse ennemie, son manque de puissance et de précision dans l'attaque d'un objectif, mais surtout le sacrifice du pilote qui devait s'éjecter lors du piqué de l'engin à 800 km/h.

Ces missions étaient dévolues au KG 200, celle de  préparer les équipages "sacrifiés volontaires" pour des missions sans retour à bord de V1 pilotés. Ces pilotes n'appartiennent pas à la Luftwaffe, mais aux Hitler Jugend (Jeunesses hitlériennes) et ils ont juste une petite expérience de vol à voile.
Ils sont considérés avec des sentiments mitigés, faits de suspicion et de dérision, par les équipages du KG 200. Le chef de corps de l'unité, le lieutenant-colonel Baumbach, se rappelle s'être vu répondre un jour par un de ces jeunes fanatiques : "Nous dépendons d'une autorité supérieur!" alors qu'il avait convoqué ce dernier pour lui reprocher un prolongement illégal de permission.
Heureusement pour ces adolescents, la guerre prendra fin avant que leur détermination puisse être mise à l'épreuve.
Messerschmitt Me 163 du Musée de la Royal Air Force de Colerne.
Source: La revue Koku Fan.  Photo Inter Air Press.

Un Fi 103 A-1/Re IV avec un cône de nez en bois, manque le percuteur de mise à feu des détonateurs.
Source: Monogram Close-Up n°4 année 1977.
Fuselage du Fi 103 A-1/Re IV numéro W. Nr.139, sur son chariot de transport.
Source: Monogram Close-Up année 1977.


"" Le diorama de la prise de guerre ""
Il y a quelques semaines J...n m'a envoyé les photos de ce diorama, en me disant tu en feras ce que tu en veux... Je me suis vite décidé à créer un article sur le sujet en le représentant en prise de guerre.
J...n a tout simplement parti de la maquette du camion M26 Pacific de la marque Tamiya au 1/35, il a ensuite remplacé la cabine d'origine par une ancienne référence "Verlinden" pour en faire un M26 A-1 de la fin de la guerre.
Nous savons maintenant que ces camions servaient à récupérer des engins dans les zones au contact avec l'ennemi. De là l'idée de J...n pour la récupération de deux Fi 103 A-1/Re IV qui sont d'ailleurs superbes, les deux Reichenberg IV sont de la marque Bronco Models au 1/35.   (voir les photos).





                                                                    J...n/Jean-Marie



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire