L'histoire de la Flottille 12F






LE CANARD FUSILIER-MARIN



Historique, photos et collection par mon ami Jean-Pierre Boespflug.




                                                   Le 1er octobre 1938 en vue de l'armement des futurs porte-avions et à cause des présages de guerre proche, l'Etat Major de la Marine double l'effectif de la flottille du Béarn. Ainsi est crée à Hyères une deuxième escadrille de chasse embarquée l'AC2. Un insigne est adopté, c'est le Canard fusilier-marin dessiné par le maître pilote Dupont (qui sera tué le 18 mai 1940). Le canard est dessiné sur le fuselage des Dewoitine 376 puis sur la dérive des Potez 631 jusqu'en mars 1940.



Replié en AFN l'AC2 devient 2AC le 1er août 1940 et le canard réapparaît peint derrière l'habitacle des Dewoitine 520, parfois peint à l'intérieur d'un écu. Le 1er octobre 1943 la 2AC devient 2C laquelle sera dissoute sur la BAN Lartigue (Oran) le 15/05/1944.

Le 1er août 1948 la Flottille 12F est créée par fractionnement de la 1F d'Hyères. Elle adopte les traditions de l'escadrille AC2 de 1938 (renaissance du canard fusilier-marin).
L'insigne n'est pas porté sur les Seafire, d'août 1948 à juin 1950. Il est porté sur la dérive des Hellcat de juin 1950 à juin 1953 et sur la dérive des Corsair de juillet 1953 à août 1963 en Blanc. La 12F est temporairement dissoute le 1er août 1963 à la fin de service des Corsair.
                         Après un peu plus d'un an de sommeil, la 12F renaît comme flottille d'interception le 15 octobre 1964. Le canard fusilier-marin réapparaît cette fois si dans l'écu réglementaire sous l'habitacle des Crusader. Cette flottille basée à Landivisiau disparaîtra avec la fin de "CROUS" le 15 décembre 1999 date de la dissolution.
                          L'insigne est homologué sous le numéro M785 par décision n°561 EMM/CAB/NP du 3 septembre 1982.



















                          Une nouvelle fois le canard renaît avec la création de la nouvelle flottille 12F équipée cette fois de Rafale le 18 mai 2001 à Landivisiau. De nouveau le canard est peint directement sur la dérive en blanc et sans être inscrit dans un écu comme dans la période de 1948 à 1963.
                         Sa teinte, sa petite taille sur une peinture basse visibilité le rend bien discret. Souhaitons lui longue vie.
                                       Nos fabricants de maquettes nous habituent maintenant à quelques beaux spécimens d'avions prestigieux de l'Aéronautique Navale qui ont porté ou portent encore cet insigne. Voilà donc une petite étude succincte de cet emblème, mais attention une documentation solide est nécessaire aux maquettistes qui ne se contentent pas de la planche courante. J'en veux pour preuve les erreurs accumulées sur la planche au 1/48 produite par Hasegawa pour décorer le superbe Crusader spécialement peint pour les 35 ans de service.
                          Il manque en particulier, les chiffres 1964 et 1969 en bleu sur chaque aile, l'inscription MARINE de chaque côté du fuselage, est elle aussi en bleu. Vue de l'avant, sur le fuselage côté droit l'insigne du Corsair de la 14F et sur le côté gauche, le canard de la 12F.
                          Grossière erreur également en ce qui concerne les cocardes à hameçon qui sont complètement fausses : Pas de cercle jaune autour de la cocarde, l'ancre est inscrite entièrement dans le cercle rouge et surtout elle ne comporte pas le morceau de corde (le bout) qui pend sur le côté. C'est à peu près tout mais c'est déjà beaucoup pour les erreurs relevées sur la planche de décalques qui vient un peu gâcher la belle déco réalisée par nos marins.  
                                                          Jean-Pierre/Malafon

""Le Vought F-8E (FN) Crusader""
Lors des Meetings sur la BA 128 à Metz-Frescaty
dans les années 1970, ce sont les n°3 et 38


























































































                                                             

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire