Le Tsybin NM-1





Les avions de reconnaissance Tsybin
                                                                                                                                   Maquette Amodel au 1/72.  Réf: n°72229





Historique:  Le site Web      http://prototypes .free.fr


Paver Vladimirovich Tsybin
23 décembre 1905
04 février 1992
Historique:  A l'automne 1956, un budget était débloqué pour un avion de recherches désigné NM-1 en support du développement du RSR. Cet appareil était un démonstrateur volant basé sur le RSR mais simplifié, avec des turboréacteurs éprouvés. L'aile à cinq longerons avait des ailerons à corde constante à la différence de ceux du RSR. Deux turboréacteurs Mikulin AM-5 évalué à 2 000 kg de poussée était installé dans des nacelles fixées sur les saumons d'aile. Les entrées d'air ne comportaient pas de cône central.   

Croquis du RSR.  Source: Soviet X-Planes
                Le pilote était assis dans un siège éjectable sous une très petite verrière. Le train d'atterrissage était constitué d'un long ski rétractable hydrauliquement dans un logement plaqué sous le fuselage, d'une petite roulette de queue, ainsi que des balancines rétractables sous les nacelles. Pour les décollages, un chariot largable à deux roues était fixé sous le ski principal.
                Après les essais de roulage, des petites surfaces supplémentaires d'aile ont été rajoutées à l'extérieur des moteurs. Le fuselage contenait deux réservoirs de kérosène et un réservoir d'eau dans le nez pour équilibrer le centre de gravité à 25,5 % de la longueur.
Le pilote Lt Col Sultan Amet-Chan
25 octobre 1920/01 février 1973
Source: The V1 And Its Soviet
L'assemblage est terminé en septembre 1958, le 1er octobre, Amet Khan Sultan débute les essais de roulage, puis réalise le premier vol le 7 avril 1959. Le plan de vol prévoyait un décollage à 220 km/h, mais après une premières tentatives, Sultan décolle finalement à 325 km/h, et largue le chariot à 40 m à 400 km/h qui se brise sur la piste (sur les vols postérieurs il était  équipé d'un parachute de freinage).
                Sultan réalise un circuit à 500 km/h, constatant un léger mouvement de roulis, avant de faire un atterrissage à 275 km/h (90 km/h plus rapide que prévu). En tout, Sultan et Zakharov ont réalisé 32 vols, notant des qualités de vol généralement excellentes mais confirmant la stabilité neutre ou négative en roulis. Le NM-1 a prouvé que le concept de base du RSR était satisfaisant.
Le Tsybin NM-1.  Source: Air International 
Caractéristiques du Tsybin NM-1
Dimensions:  Envergure 8m60 (10m48 avec les nacelles). Surface alaire 64 m². Longueur totale 26m57.
Masse:  A vide 7 850 kg. Maximale 9 200 kg.
Performances:  Vitesse maxi 500 km/h. Vitesse d'atterrissage 275 km/h.
Motorisation:  2 réacteurs Mikulin AM-5 de 2 000 kgp.
                La maquette:  L'exposition de Ransart (Belgique) cette année aura été pour moi l'occasion de trouver cet oiseau rare, en plus du Vautour II N de chez Azur, nous en reparlerons bientôt sur le blog.
                Avec un nombre de 56 pièces plus la verrière, cette maquette est moulée en gris foncé, les gravures en creux, mais légèrement trop prononcée. Disons le de suite, cette maquette n'est pas destinée aux débutants car il y a trop de travail.
                Le plastique est tendre et cassant, un plastique qui rappelle celui de Heller dans les années 80 ou celui d'Airfix. Il n'y a rien à dire, les pièces sur les grappes sont bien maintenues, cet exploit n'était pas nécessaire.
                Il y a quelques petites imperfections du moulage qu'il faudra éliminer par ponçage et revoir certaines lignes en creux. Il y aura pas mal de masticage à faire à divers endroits sur la maquette. Amodel ne nous a pas facilité la tâche , aucun ergots pour l'assemblage sur les ailes et les stabilisateurs, mais on est maquettiste ou on ne l'est pas...
                

                            Signalons au passage que la marque Kora Models a sorti cette maquette au 1/72 en résine et pièces en métal, ainsi que la marque AV Models au 1/72 en résine et pièces métal. 
La maquette Kora models



La maquette AV Models
                Le montage:  Une priorité avant de commencer cette maquette, le tube de mastic ?? !! ..
                Nous commençons comme le plan l'indique par le poste de pilotage, il est bien fait, nous avons la possibilité soit de mettre un décalque sur le tableau de bord, ou le mettre en peinture (ce que j'ai fait). Comme il y a aucune documentation nous montrant le tableau de bord et les consoles, il faudra improviser. Il faut faire des ceintures après  avoir rebouché le vilain trou qui l'y a dans le siège, suivre le plan pour la peinture. (voir photo). 
Le poste de pilotage terminé, c'est du travail pour rien, car une
fois la verrière collée, on y verra plus rien, c'est dommage 
                Nous pouvons coller ensuite le poste de pilotage sur le demi-fuselage droit et s'occuper du train ski, suivre le plan pour les pièces à coller, attention c'est du fragile. La position pour la pièce n°38 est mal représentée, il faut la coller en position ouverte, suivre le plan pour la peinture.
                On peut maintenant coller les deux demi-fuselage arrière, il faudra diminuer l'épaisseur du demi-fuselage n°4 par l'intérieur car il est trop épais. Ensuite pour plus de précaution et une plus grande solidité, coller deux morceaux de carte plastique comme renforts dans le fuselage (voir photo). Dommage qu'Amodel n'ai pas moulé les demi- fuselages en une partie, bon ?, il aurait fallu faire une boîte plus grande, comme celle de AV Models.    
Pour une meilleur solidité 
                             



                     Le montage des ailes, turboréacteurs sur le fuselage,
là nous avons du turf, nous pouvons remercier M Mastic. Je vous conseille de monter les balancines ou balancelles comme vous voudrez avant de coller les ailes au fuselage. (voir photo).
Quand M Mastic est l'un de nos ami ?
                            Il ne reste plus qu'à coller les prises d'air, le tube de pitot, la petite roulette de queue, les roues, suivre le plan pour la peinture.
La peinture de finition
                Il faut masquer tous les endroits ne devant pas recevoir de peinture.
                De mon côté voilà comment j'ai opéré, toute la peinture a été faite à la bombe acrylique du commerce, soit Bricomarché, Bricolage etc...
                Rassurez-vous j'ai quand même fait un essai sur une vieille maquette, donc j'ai donc mis tout mon modèle en blanc avant (pourquoi ? parce que l'alu métallisé va mieux ressortir).
                Après séchage j'ai appliqué la peinture argent métallisée que j'ai ensuite laissé sécher. 
La pose des décalques
                Pour une fois j'ai fait une entorse à la règle, je m'explique, cette version d'après la documentation que je possède ne comporte pas d'étoiles rouges. Je me suis dis pourquoi pas mettre ses étoiles, je trouve que le modèles ressort mieux. Par contre, je n'ai pas utilisé ceux de la marque Amodel, je trouve que le blanc est beaucoup trop large.
                Après avoir mis la pointe avant et le haut du gouvernail en rouge, nous pouvons appliquer le vernis satiné acrylique en bombe sur la maquette. Il nous restera que la verrière, que j'ai mis en HJ 6 Silver A6 de chez humbrol, la couleur concorde bien avec le modèle.
                            Pour terminer, une fois votre maquette terminée, faites attention celle-ci reste fragile, surtout pour les balancelles ou balancines le tube de pitot, je sais de quoi je parle ??? !!! ...
                                                                   Malafon  
































Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire