Le missile mer-mer SS-N-2 "Styx"





Le SS-N-2 "Styx"
                                          Maquette de la boîte du Tupolev Tu-16K-26 Badger G au 1/72 de chez Trumpeter.  Réf: NO-12




Historique de la revue l'Encyclopédie des Armes



                      Historique:  C'est l'Union soviétique qui, la première, s'est intéressée dans les années cinquante aux missiles mer-mer, dans l'espoir de contrebalancer la puissance des porte-avions américains et la menace de leur frappe nucléaire.
               Le premier engin de ce type, le SS-N-1 "Scrubber", fut relativement peu perfectionné et eut une durée de service limitée au sein de la marine soviétique. Son successeur, le SS-N-2, "Styx, livré en 1959, fut par contre largement déployé. Modernisé à de nombreuses reprises, il est encore en service en U.R.S.S. et a été largement exporté.
Destroyers lance-missiles classe "Krupny", il emporte 20 missiles "Scrubber"
Source: Les grands conflits du 20e siècle
Un missile SS-N-2 Styx hissé à bord d'un bateau lance-missile de la classe 
Komar.  Source: Les fusées et missiles d'aujourd'hui
                Conçu pour donner à un petit bâtiment une puissance de feu comparable à celle d'une salve conventionnelle, mais avec une meilleure probabilité de succès, il est propulsé par un moteur-fusée à carburant liquide et armé d'une ogive conventionnelle très puissante. Il a été utilisé sur de nombreux théâtres d'opérations par les armées égyptienne, syrienne, irakienne, vietnamienne, indienne et chinoise, coulant bon nombre de navires de guerre et de cargos. Il n'est cependant guère efficace en présence de contre-mesures électroniques intenses.
               Livré en 1960, le SS-N-3 "Shaddock" est un missile de grande taille essentiellement destiné à la lutte anti porte-avions. Propulsé par un turboréacteur, il peut être tiré par un bateau ou par un submersible émergé.
                Sa première version SS-N-3C, équipé d'une tête nucléaire, d'abord mise en service sans système de guidage terminal et conçue comme arme de frappe stratégique, fut rapidement suivie par le modèle mer-mer SS-N-3B et par le SS-N-3A lancé depuis un sous-marin. Tous trois nécessitent un système de guidage externe lorsque leur cible est au-delà de l'horizon.    
Un croiseur de la classe Kynda, armé de huit missiles mer-mer SS-N-3
"Shaddock".  Source: L'Encyclopédie des Armes
                            Un SS-N-3B amélioré par des emprunts à la technologie du SS-N-12 "Sandbox" qui remplacera le "Shaddock" dans le futur, a été construit à la fin des années soixante-dix. Le "Sandbox" a été monté à partir de 1973 sur des navires à propulsion nucléaire modifiés de la classe Echo, puis sur des porte-avions de la classe Kiev; il paraît devoir équiper les nouveaux croiseurs de la classe Krasina. Le "Sandbox", dont la propulsion a été très améliorée, attaque au ras des vagues, à la différence de son prédécesseur.
                Le lancement de nouvelles unités à propulsion nucléaire (croiseurs de la classe Kirov ou sous-marins lanceurs de missiles de croisière de la classe Oscar) a nécessité la mise au point d'un nouvel engin, le SS-N-19, livré au début des années soixante-dix. Il semble s'agir d'un nouveau rejeton issu de la famille "Shaddock-Sandbox".
                Les SS-N-3, SS-N-12, SS-N-19 et SS-N-2C sont utilisés seulement par la marine soviétique, tandis que les SS-N-2A et SS-N-2B figurent à l'inventaire de tous les pays ayant acquis de l'U.R.S.S. des bâtiments des classes Osa, Komar et Nanuchka.
Caractéristiques du SS-N-2 "Styx"
Dimensions:  longueur, 6m30, diamètre 0m75; envergure 2m75.
Poids:  total, environ 3 000 kg; ogive, environ 500 kg.
Performance:  vitesse maximale, Mach 0,9; portée, 46 km (SS-N-2A et SS-N-2B) et 74 km (SS-N-2C.
Caractéristiques du SS-N-3 "Shaddock"
Dimensions:  longueur, 19m90; diamètre, 0m86.
Poids:  total, environ 4 500 kg; ogive, environ 1 000 kg d'explosif, ou charge nucléaire de 350 kt (SS-N-2A et SS-N-2B) et 2 300 kg d'explosif ou charge nucléaire de 800 kt (SS-N-2C).
Performance:  vitesse maximale, Mach 1,4; portée, 460 km.
Caractéristiques SS-N-12
Dimensions:  longueur, 10m70; diamètre, 0m86; envergure, environ 2m50.
Poids:  total, 5 000 kg; ogive, 1 000 kg d'explosif, ou charge nucléaire de 350 kt.
Performance:  vitesse maximale, Mach 2,5; portée, 560 km.
Un SS-N-2 "Styx" mis à feu à partir d'une vedette lance-missiles de la classe Osa.
Source: L'Encyclopédie des Armes
                           La maquette:  Pour avoir et faire ce missile, il faut se procurer la boîte du Tupolev Tu-16 K-26 Badger G au 1/72 de chez Trumpeter, dans cette boîte il y a deux missiles SS-N-2 "Styx" et deux missiles Kh-22 (AS-4 "Kitchen"), je signale au passage que ce Tupolev Tu-16 K et de toute beauté.
                Ce missile se compose en tout et pour tout de 4 pièces et deux pour l'accrocher sous l'avion, cette maquette est moulée en gris clair. Il ne manque que le moteur-fusée qu'il faudra faire en Scratch (voir photo).  
Le moteur-fusée en question fait en Scratch
                            De mon côté, j'ai fait une présentation du missile sur une chariot, fait aussi en Scratch (voir photos).
                            Le montage:  On ne va pas passer une éternité sur cette maquette, il faudra juste faire attention à la position du moteur-fusée.
                La peinture:  Tout le missile sera en gris clair, humbrol 64, intérieur du moteur-fusée noir, le cône rouge, humbrol 60.
                La décoration:  J'ai fait un petit tour sur le Web, et ma décoration a été de reproduire un SS-N-2 d'un pays satellite de l'U.R.S.S., la Marine de l'Allemagne de l'Est; il faut dire que j'avais en ma possession les décalcomanies. On terminera par le vernis satiné.
                                                                               Malafon   
                            
  
   














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire