L'Escorteur d'Escadre Vauquelin


L'Escorteur Vauquelin
                                                                                   Sur une base de la maquette Heller du Maillé Brézé au 1/400.  Réf: 81 012 074




                 

                            Préambule:  En 2006 le magasin Hobby 57 de Metz, me téléphone pour que je me mette en contact avec Mme B....r habitant à Scy-Chazelles en banlieue de Metz.
                            J'ai donc pris contact avec cette dame, elle me demanda si je pouvais monter la maquette du Maillé Brézé de chez Heller, comme se n'était pas un voilier j'ai été d'accord.
                             Après un bon café cette dame me raconta la carrière de son mari, aujourd'hui décédé, dans la Marine. J'ai donné mon accord pour monter cette maquette du Maillé Brézé de chez Heller, mais à la place elle me demanda de faire le Vauquelin n°628, ce bateau étant le même que le Maillé Brézé, monsieur B....r était officier de bord sur le Vauquelin.
                             Dommage pour moi j'aurai du lui demander de la documentation sur ce bateau, mais voilà en 2006 je n'avais pas internet et encore moins créé mon blog.
Historique
N'ayant aucune documentation, je me suis servit du Web, je remercie net-marine et Alabordache pour pouvoir faire ce petit historique.
Huitième d'une série de 18 escorteurs, le Vauquelin fut conçu comme escorteur antiaérien avant d'être refondu anti-sous-marin. Mis sur cale à Lorient dans la forme Lanester le 8 mars 1954, lancé le 26 septembre 1954, il est admis au service actif le 3 novembre 1956.
                Le Vauquelin a participé aux opérations de Suez en 1956, et à la surveillance des côtes d'Afrique du Nord. Au début des années 70, il rejoint l'Escadre de l'Atlantique, ses missions seront le soutien aux sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de la FOST, et des interventions diversesau profit de la navigation commerciale.
                Au cours de sa carrière le Vauquelin a parcouru 664 272 milles en 2000 jours de mer. Il est désarmé le 6 novembre 1986, avant de de devenir le Q654, le 6 avril 1987. Il a été utilisé de 1988 à 2001, comme bâtiment cible dans le cadre d'expérimentations de tirs de missiles au profit de la DGA (Crotale NG), puis à partir de 2001 comme brise-lames à Toulon.
                Le Vauquelin a été coulé le 13 février 2004 par un ""strike"" de Super-Etendard du Charles de Gaulle, puis pétardage par des plongeurs-démineurs du GPD Méditerranée. 
Un super Etendard sur le tarmac de Metz Frescaty.  Source:  CP.
Caractéristiques du Vauquelin
Déplacement:  3900 t.
Longueur:  132 m.
Largeur:  12 m.
Tirant d'eau:  5 m.
Numéro de coque:  628.
Date de lancement:  26/09/1954.
Nombre d'officiers:  17.
Nombre officiers mariniers:  100.
Nombre de quartier-maîtres et matelots: 160.
Propulsion:  Turbines Parsons 2 hélices puissance 63000 cv, vitesse PMP 32 noeuds.
Distance franchissable:  4100 miles ou 11 jours à 15 nds.
Energie:  mazout.
Système de combat:  deux tourelles de 100 mm, une rampe Malafon, 6 tubes lance-torpilles de 500 mm, un lance roquettes ASM sextuple de 375 mm, 2 canons de 20 mm, un sonar remorqué DUBV 43.
Port base:  Brest puis Toulon.
L'Escorteur Vauquelin.  Source: Marine Nationale
Le Malafon SM 38.  Source: Connaissance de l'histoire
                La maquette:  Pur produit Heller, cette maquette se compose de plus de 100 pièces moulées dans un plastique gris clair. Je vous conseille de procéder par étapes comme le préconise le plan, le mât principal étapes 8 et 9 est un petit chef d'oeuvre, attention les pièces sont très fragiles. Un tout petit reproche, les rambardes sont un peu épaisses, il va falloir bien les ébavurer.
                Attention aux hélices, elles aussi sont fragiles, le mât de proue, pièce 70 est trop petit, il faudra le rallonger et refaire la pièce 69 qui est trop épaisse. Si nous collons la pièce 11 comme l'indique le plan, elle sera à l'envers, donc attention. Dans la boîte il manquait une pièce, la n°5, cala n'a pas été un problème avec la boîte à rabiot la situation est redevenu normale. Si vous n'avez pas de forets, il va falloir en acheter car il y a beaucoup de trous à faire. 
                             Le montage:  Etape de 1 à 5, c'est sans doute le plus facile pour le montage de cette maquette, suivre le plan pour la peinture, le tout sera collé à la fin.
                Etape 6 et 7:  Le montage de la coque et les hélices. La préparation de la ligne de flottaison, je vous conseille d'avoir avec vous la bande Tamiya Masking Tape, du 6 mm et 18 mm; sinon on croira que vous avez bu un coup. On termine par le perçage des trous, suivre le plan pour la peinture.  
                
                Etape 8 et 9:  Sûrement le plus dur dans la construction de la maquette, je le dis surtout pour la fragilité des pièces. Quand tout sera peint, on le mettra de côté et on le collera à la fin.
                            Etape 10:  Le montage du dessus de la coque, certaines pièces seront mises en peinture avant collage. On suivra le plan pour la peinture. 
                
                            Etape 11:  La dernière, où il faudra coller toutes les pièces mise en peinture avant. Pour les rambardes je les ai mises en peinture une fois collées, comme beaucoup d'autres pièces sur ce bateau. Pour les lettres et les numéros 628, il faudra chercher dans la boîte à rabiot, on terminera avec un voile de vernis satiné.
              Voilà l'Escorteur Vauquelin est terminé, j'ai trouvé du plaisir à le faire, bien sur en prenant son temps. Mais je maintient mes opinions jamais je ferais un voilier ? !.
           Un dernier mot sur cette maquette en se qui concerne la ligne de flottaison Mme B....r n'a pas voulu que je mette les peinture noire, grise et rouge, mais seulement noire et grise, pourquoi je ne le saurais jamais...
                                                                     Malafon   

                            




























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire