Le Tupolev Tu-22 M-2






"Le Backfire-B"
                                                                                                                                  Maquette Académy au 1/144.  Réf: 1601.





                Historique:  C'est pour remédier aux déficiences du Tu-22 Blinder dans le domaine du rayon d'action que Tupolev développa cet appareil bien plus efficace, plus grand en dimensions et utilisant la technique de la géométrie variable.
Tupolev Tu-22 "Blinder".  Source: Koku Fan
                Le Backfire-A rencontra beaucoup de problèmes semble-t-'il; il avait un train principal qui se rétractait dans un conteneur arrière incorporé dans l'aile, ce qui est une formule typique de Tupolev, et une aile très modérément variable, plus de la moitié de la surface restant fixe et les parties extérieures se déplaçant selon un arc très restreint.
Le Tupolev Tu-22 M-1 "Backfire-A"
                Le Backfire-B, modèledéfinitif de série qui porte sans doute la désignation officielle de Tu-22, n'a pas de conteneurs d'ailes pour son train principal; de nombreuses autres amèliorations ont été apportées, quoique le détail n'en soit pas connu.
                Les deux moteurs sont alimentés par d'importantes prises d'air dont les conduits passent sans doute au dessus des ailes; une perche de ravitaillement en vol est installée au-dessus du nez, mais même sans cette technique le Backfire-B peut effectuer des vols de neuf heures d'endurances.
                Le président du comité des chefs d'Etat-Major américains a déclaré en 1974; "il doit remplacer une partie ou tous les bombardiers russes moyens et lourds; quand il sera déployé avec une force constituée de ravitailleurs en vol, il constitura une redoutable menace pour le continent américain".
Le Tupolev Tu-22 M-2 "Backfire-B".   Source: Encyclopédie des Armes
                La vitesse de développement est aussi un sujet d'inquiétude pour l'Ouest, des appareils de série ont été repérés en mission à longue distance dès le début de 1975. Même en 1979, on connait encore mal cet avion; on n'est même pas sûr de sa désignation. L'équipage est sans doute de quatre hommes. Le radar doit être très puissant et l'équipement électronique et ECM très développé.
                Les capacités des soutes internes ont été évaluées par le département américain de la Défense à 9 435 kg; le Backfire reçoit une tourelle avec probablement un canon de 23 mm à deux tubes, maniée automatiquement.
                Une autre version dont les entrées d'air ont été transformées, a reçu la dénomination de "Backfire-C". Au total trois cent cinquante de ces machines servent dans l'aviation stratégique (240) et dans l'aéronautique navale (110) soviétiques.
Le Tupolev Tu-22 M-3 "Backfire-C"

Caractéristiques des Backfire A-B et C
Dimensions:  Envergure (à 15°) 34,44 m, (à 546°) 26,20 m. Longueur 40,23 m. Hauteur 10,10 m.
Poids:  (estimations): à vide 45 000 kg; en charge 105 000 kg.
Performances:  (estimations Backfire-B): vitesse maxi en altitude 2 445 km/h ou Mach 2,3, au niveau de la mer plus de Mach 1; plafond pratique au-dessus de 18 000 m; rayon d'action de combat avec carburant interne 5 745 km; autonomie de convoyage 9 500 km.
Armement:  2 canons NR-23 de 23 mm dans une barbette de queue, plus un missile AS-4 "Kitchen" noyé sous le fuselage, ou deux missiles As-6 "Kingfish" sous les éléments fixes de voilure ou encore une charge de bombes de 12 000 kg.

La maquette
                Une fois n'est pas coutume, je me suis lancé dans le 1/144, moi habitué du 1/72. Académy nous a sorti là, une jolie mquette, qui s'assemble à merveille (aucun masticage), le tout moulé en creux dans un plastique gris clair qui se travail bien; avec un nombre de 64 pièces et 3 transparentes.
                Cette maquette date de 1984, aucune bavure sur le modèle, pour moi c'est un petit chef d'oeuvre, les tuyères et trains d'atterrissages eux aussi sont formidables.

La boîte Académy

Le montage
                Il faut améliorer un peu le poste de pilotage, de mon côté j'ai rajouté une cloison en carte plastique avec ouverture pour aller chez le radariste; faire aussi deux manches à balai, style demi-volant de voiture, quelques petites manettes au milieu des deux sièges, pour finir un morceau  de carte plastique pour le tableau de bord.

Peinture de l'habitacle
                Sièges gris mer mat, appuies tête rouge; les demi-volants noir mat, cloison arrière et habitacle en gris mouette mat, tableau de bord noir mat avec décalque de la boîte à rabiot.
               Nous collons le tout, sans avoir oublier de coller les vitres latérales pièces 49 et 50, lester l'avant de l'appareil, un régal tout s'assemble à merveille.

Le montage des ailes
                Suivre les étapes 2 et 3 pour le collage des pièces, attention avant de coller le tout ne pas oublier de peindre le dessous et dessus des ailes en gun-métal côté fuselage; quand la géométrie variable de l'aile est ouverte, on voit très bien cette peinture. (voir photos de la maquette). 

Montage des entrées d'air
                Suivre l'étape 4 pour le collage des pièces, il faut mettre en peinture l'intérieur des entrées en noir mat, et à l'avant moitié gris mouette et blanc mat. Coller le tout au fuselage ainsi que les pièces 44 et 47. Ne pas oublier de faire deux entrées d'air dynamiques à l'arrière, sous l'intrados, elles permettent le refroidissement des postcombustions. 

Montage des trains d'atterrissages
                Etape 6, ils sont merveilleux, mais fragiles; il n'y a pas moins de 14 roues à mette en peinture. On y arrive, il suffit de prendre son temps, pour la peinture moyeux en vert moyen mat, les pneus en noir mat, intérieur des puits en vert moyen mat, l'intérieur des trappes en gris foncé mat.

Le montage des tuyères et de la tourelle de queue
                Etape 7, la peinture des tuyères en gun-métal, les vieillir au pinceau sec avec un mélange de bleu, de laiton et de noir; la tourelle de queue sera en gun-métal
                L'étape 8 sera le collage des petites pièces, la mise en place des trains et des trappes.

Le missile AS-4 "Kitchen"
                Il faudra le percer à l'arrière pour lui donner un bel aspect, pour la peinture du missile il sera en bare mètal silver, sur le devant un rectangle noir mat plus une bande rouge. (voir photos de la maquette).

La peinture de la maquette et les décalcomanies
                J'ai fait cette peinture comme au bon vieux temps c'est à dire au pinceau. Pour le dessous, le tout sera en blanc mat (il faudra plusieurs couches). Le radar de queue sera blanc mat ainsi que le détecteur d'alerte radar, en blanc mat aussi les panneaux diélectriques et le carénage d'antenne. Le dessus lui sera en gris mouette mat, il restera à mettre en gun métal les becs de bord d'attaque sur les ailes, la dérive et les stabilisateurs, la verrière sera en gris mouette mat.
                J'ai pris de nouvelles étoiles rouges sur la planche n°72046 de chez Eagle Strike, conserver les chiffres 43 et en chercher un plus petit pour le mettre sur la porte avant du train avant.
                Pour terminer on vaporisera une voir deux couches de vernis satiné, et les feux de navigation, sur l'aile gauche en vert clear colour et sur l'aile droite en rouge clear colour.
                                                                         Malafon



La géométrie variable sur le Tupolev Tu-22 M-2
"Backfire-B".  Source: Air International

Le missile AS-4 "Kitchen" de la marque Amodel
                Merci à Amodel pour sa série de missiles russes, celui-ci pourra servir sur le Tupolev Tu-22 M-3 "Backfire-C" de chez Esci au 1/72 réf: 9071. 
               














Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire