Le Messerschmitt Enzian



L'Enzian E1 / E4
Conversion avec les maquettes au 1/72 Planet Models. Réf: PLT 065 / Condor Réf: C 72008 / Hasegawa Réf: 31110.


                Historique:  Le projet Enzian (Gentiane) ne fut pas loin de connaître la réussite. Initialement conduit par un certain Dr Wurster, de la Holzbach-Kissing AG, le programme fut transféré à Messerschmitt pour la phase de production à la fin de 1943.
                C'était une machine extrêmement puissante, à propergol liquide, dont la pointe contenait une charge militaire d'une demi-tonne d'explosif très brisant. Le décollage était assisté par quatre fusées à combustible solide, la vitesse stabilisée était de 650 mph et la portée maximale de 25 km. Il connut une bonne quinzaine de versions différentes construites ou proposées, et une soixantaine d'exemplaires réalisés dans une définition ou dans une autre.
                Mis au point par Messerschmitt et pris en compte par la Luftwaffe sous la désignation de FR (Flak Rakete, fusée de DCA) 1, l'Enzian (gentiane) était exceptionnellement puissant. Propulsé par une fusée moteur à diergol liquide, l'Enzian était assisté au décollage par quatre fusées d'appoint latérales à propergol solide.
Essai d'une roquette  Enzian
                L'engin était radiocommandé pendant la première phase de sa trajectoire, l'opérateur le guidant sur la cible soit visuellement, soit à l'aide d'un radar. Trois têtes chercheuses devaient être développées pour l'Enzian bien que seul le système à infrarouges (désigné Madrid) ait été produit avec quelque succès.
                Le succès accoustique né dépassa jamais le stade des études. Quant au modèle à autodirecteur radar semi-actif, il montrait une fâcheuse tendance à se verrouiller sur son radar de désignation plûtot que sur la cible. Diverses de proximité furent envisagées pour l'ogive de 450 kg que l'Enzian allait transporter à Mach 0,66 et 15 850 m d'altitude. Une version supersonique était en projet à la fin de la guerre. 
Photo d'un Enzian E 4
                Finalement tous les travaux furent abandonnés en mars 1945. Selon certains rapports, il semblerait bien que l'Enzian eût été opérationnel avant la fin de 1944 si la Luftwaffe s'était montrée un peu plus coopérative lors des premières phases du projet. Elle se montra intransigeante à l'égard de Messerschmitt, "dont la tâche était de fabriquer des avions et non de s'amuser avec des projets de missiles". Dans son souci de maintenir la priorité absolue à la production des avions, elle ne manqua pas une occasion de compliquer les choses tant pour les allocations de matériaux contingentés que pour la passation des contrats de sous-traitance.
          Caractéristiques de l'E 4:  Longueur 2,4 m.
                                                    Diamètre: 880 mm.
                                                    Envergure: 4,0 m.
                                                    Poids au lancement: 1 800 kg.
                                                     Portée: maximum 24,5 km à une altitude de l'objectif de 2 500 m.

                                                 
Remplissage de propergol liquide sur un Enzian
                La maquette:  J'ai eu directement cette maquette de la république Tchèque l'année 2000, facile à monter, (à l'exception des petites arrêtes en photodécoupe que nous collerons sur les fusées d'appoint), la rampe elle aussi en photodécoupe est formidable. (faire très attention en la pliant).
                En plus de l'Enzian E4, j'ai réalisé le E1 en même temps, je vous énumère toutes les boîtes, qui pourront vous servir, pour réaliser les deux versions, avec aussi le changement de la base du porte-rampe. 
                           1) Pour l'Enzian E1, il faut le sachet n° 72008 de la marque Condor. (German missiles set N°1).
               2) Pour la base du porte-rampe, il faut la boîte Hasegawa n°31110, sur le 88 mm Gun Flak 18, conserver les pièces n°4-5-11-12-13-14-16 (3 fois) 17-18- et 21 (4 fois).
               3) Pour l'Enzian E4, la maquette de chez Planet Models, conserver les pièces n°R1-R2-R3-R5-R6-R7-R8 plus la très belle planche en photodécoupe. 
                Le montage:  L'Enzian E1 sera vite monté, la marque Condor, nous gratifie là d'une bonne maquette, (il faut faire attention en collant les pièces n°4 sur les fusées d'appoint). La peinture de cet Enzian sera RLM 02 et RLM 74. Les fusées en noir mat, ne pas oublier de percer l'orifice du moteur fusée.
                L'Enzian E4 de la marque Planet Models, se monte facilement aussi, (attention résine), colle cyano. Comme je le disais plus haut, la difficulté essentielle, le collage des pièces en photodécoupe sur les fusées d'appoint de l'Enzian. Pour la peinture de ce E4, j'ai suivi le plan de chez Planet Models, le dessus en RLM 04, le dessous RLM 23, les fusées en noir mat, la sortie du moteur fusée gun métal.
                Le mariage Planet-Hasegawa, pour la base du porte-rampe et la rampe. Faire l'opération expliquée plus haut, en conservant les pièces dites. Je vous assure que c'est un mariage réussi, (mais sans contrat ah ah !). Revenons à nos maquettes, tout s'assemble à merveille, la rampe est très fragile, je renouvelle mes SOS, attention en la pliant et en collant les pièces 8 sur R6 et sur la rampe pièces n°1 et 2. La peinture  de ce porte-missile sera en gris foncé Panzer, pour finir, tout le monde recevra une ou deux couches de vernis satiné.
Photos de la rampe et des Enzian
                Le diorama:  Il faut un diorama pour tout cela, une planche de 25 cm sur 20 cm, un morceau de carton collé dessus immitant le béton; des petits cailloux, (mais vraiment petits), du sable et des arbustes, fait avec du thym, le tout collé à la blanche, (je veux dire la colle). Une astuce pour que la couleur du thym ne change pas, aussitôt collé, vaporiser une couche de vernis satiné, le tout restera toujours vert.
                Pour finir, les personnages Preiser, boîtes n°79508 et n°79509, j'oubliai, utiliser le porte missile de chez Condor pour mettre l'autre missile en attente. (voir photos).
Autre diorama mais sans la rampe
                Epilogue:  L'Enzian fut un des premier missiles sol-air. A en croire une revue tout n'aura pas été perdu pour tout le monde, vu que cette guerre 39/45 déboucha sur des nouvelles technologies. Je cite cette revue: La guerre s'est révélée au XX° siècle le meilleur laboratoire pour le renouveau des technologies. L'instinct de conservation constituant un aiguillon encore plus efficace que le profit. Dans le seul domaine des armements, la plupart des systèmes mis en oeuvre aujourd'hui tirent leurs origines du second conflit mondial.
                                                                        Malafon. 
Mise en place d'un Enzian sur sa rampe
Document d'époque avec l'écartement de la rampe















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire