Le missile FROG 2.



Le missile russe FROG 2
                                                                                                                            Maquette Glencoe Models au 1/32. Réf: 07 401.


Tous mes remerciements à Jean-Henri pour la traduction de la notice Glencoe Models.

Free Rocket Over Ground
               Historique:  Cette abréviation de Free Rocket Over Ground, soit fusée d'appui au sol, désigne une famille de roquettes d'artillerie, donc non guidées, plus ou moins héritières des fameuses "Orgues de Staline" de la seconde guerre mondiale.
                La première roquette soviétique qui allait donner naissance aux engins de la classe Frog, suivant la désignation OTAN, fut présentée lors de la parade de la révolution d'octobre à Moscou en 1957. Il s'agissait en fait d'une fusée à un seul étage, stabilisée par rotation du corps de l'engin, transportée sur un châssis de char J. Staline III modifié.
               Frog 1:  fusée à étage munie de quatre ailettes, est entré en service vers 1957. Monté sur un véhicule de lancement à chenille, il reposait dans un caisson en deux parties, sa lourde tête bulbeuse étant protégée par un capuchon à l'avant. On estime sa portée à 20 km.
               Frog 2:  déployé la même année, était de longueur presque identique mais de diamètre plus réduit, la portée était de 12 km. Il pouvait être capable de recevoir une tête nucléaire, il possède un moteur assez fin, à propergol solide qui lui donne une portée relativement faible. L'accent a été mis sur sa légèreté. Il fut le premier missile monté sur châssis du char léger amphibie PT-76 sur le berceau d'un élévateur hydraulique à mouvement limité en azimuts, destiné à affiner la visée. 
                          Frog 3:   En 1960, la famille Frog s'aggrandit avec l'apparition du Frog III, il s'agit d'une fusée à deux étages utilisant également la structure modifiée du char PT-76 comme porteur et lanceur. Le Frog 3 se différencie de ses prédécesseurs par une conception innovante: il est constitué de deux étages moteurs ceinturés par un anneaux contenant 12 petits moteurs-fusées. Les propulseurs avant et arrière fonctionnent simultanément, le flux du moteur avant étant dévié vers l'extérieur au travers de l'étage arrière. La stabilisation est assurée par une rotation rapide de la fusée qui ne contient aucun système de guidage mais suit une trajectoire balistique. Les deux étages restent solidaires pendant le vol et la roquette arrive au complet sur son objectif. La portée maximale des fusées Frog est de l'ordre de 55 km. L'Occident estimait alors que le Frog 3 pouvait emporter indifférament des ogives conventionnelles ou nucléaires. Son poids est estimé à 500 kg.
                Le choix du châssis du char polyvalent PT-76 conférait au lanceur la capacité amphibie; la propulsion en milieu aquatique était assurée par deux hydrojets.
Caractéristiques:  Frog 1.  Longueur environ 10 m.
                                          Diamètre environ 850 mm.
                                          Poids au lancement 3 000 kg.
                                          Portée 32 km.
                             Frog 2.  Longueur environ 9 m.
                                          Diamètre environ 600 mm.
                                          Poids au lancement 2 400 kg.
                                          Portée 25 ou 12 km.
                              Frog 3  Longueur 10,5 m.
                                          Diamètre 400 mm (tête) 550 mm.
                                          Poids au lancement 2 250 kg.
                                          Portée 55 km. 
                La maquette:  Ce n'est pas un moule Glencoe, comme pratiquement toutes les maquettes que la marque a sorties.
                Il s'agit d'une reprise d'un moule ITC (cela ne nous rajeunis pas) parut au début des années 60, maquette étant sortie aussi sous le label RINGO (pas le chanteur). Ce moule a donc été repris en 1988 par Glencoe Models, cette maquette se compose de 67 pièces et les deux chenilles en caoutchouc. ITC voyait déjà loin car à l'intérieur du bas de caisse pièce n°6 on pouvait y loger des piles, ce qui veut dire que ce char pouvait ce mettre en mouvement, les deux axes pièces n°22 étant en métal, ce qui explique aussi les chenilles en caoutchouc.
                La marque ITC vendait cette maquette sous le nom de "BB-1 Missile", quand ce moule a été repris par Glencoe, ils l'ont surnommé Frog 3 Missile Carrier, ce qui n'est pas vrai, ce missile étant le Frog 2 (voir photo). J'ai eu la joie de trouver cette maquette à Paris, dans le magasin A la source des inventions, jouets scientifiques, ce magasin se situait à deux pas de la gare de l'Est, magasin hélas disparu aujourd'hui comme beaucoup de marchands de maquettes. Dernier truc, il faudra bien affiner les pièces.   
               Le montage:  Nous suivrons donc le plan Glencoe par étapes à l'exception des roues pièce n°2 (12 fois) et axes pièce n°1 (12 fois) qui seront montés à la fin. Nous montons donc le châssis et le bas de caisse, étape 1 et 2.
                Etape 3:  montage de la rampe, il faut faire surtout attention de ne pas coller les pièces n°34 et 35, celles-ci devant restées mobiles, il y aura un peu de masticage à effectuer.
                Etape 4:  Montage de la superstructure, il y a erreur de positionnement pour les pièces n°56 et 57, la 56 va à droite et la 57 à gauche. Refaire deux vérins ou tires forts pièces n°35 et 37 en plastique étiré, il faudra faire attention de ne pas coller les pièces n°47 et 48 (2fois) sur la superstucture et la rampe (étape 3) sur les pièces 56 et 57. (Sinon votre rampe ne fonctionnera pas).   
                Etape 5:  Montage de la superstructure sur la caisse, les pièces 64 (2fois), 66 et 67 et 65 (2 fois). 
                La peinture du modèle:  Tout le char amphibie PT-76 sera en vert forêt mat, bien sûr à l'aérographe, les câbles seront en acier.Après séchage nous collons roues et axes, vaporiser une couche de vernis mat ou satiné. Préparation d'un jus avec de la terre d'ombre brûlée à l'huile, surtout bien diluer au White Spirit que nous appliquerons au pinceau sur le modèle. Après séchage les pièces 62 (4 fois) seront mises en rouge mat, les pièces 53 (2 fois) en noir mat ainsi que les pièces 65 (2 fois). Après la pose des décalcomanies, nous mettrons l'éternelle couche de vernis mat.
                 Les chenilles:  I l faudra bien les préparer, elles seront en Dark Grey, puis brosser en gris foncé pour légèrement en éclaicir la teinte, on appliquera ensuite au pinceau sec du Métallic Grey, pour terminer une couche de vernis mat.
                 Le missile:  Il ne faut pas coller les ailettes comme indiqué sur le plan, elles sont à l'envers, il y aura du masticage à effectuer, il faut percer l'arrière du missile. Tout le missile sera en blanc mat, le bout du cône et les ailettes en rouge mat, nous terminons par la couche de vernis mat.
                 Epilogue:  Que peut-on retenir de ce missile ?.
                 1) Qu'il n'était pas guidé, comme l'indique le nom Free Rocket Over Ground     (Fusée non guidé sol-sol).
                 2) Avant d'être ainsi baptisés Frog à l'Ouest, ces engins furent appelés T-5 A, T-5 C etc... par les médias occidentaux.
                 3) Que ce missile était le plus petit des Frog, qu'il était léger, porté sur un châssis PT-76, mais que selon les critères modernes, ce système était stupide !...
                 4) Pour terminer ces missiles étaient destinés à un tir massif destiné à dévaster le champ de bataille, comme le firent les "Katiouchka", Orgues de Staline.
                                                                          Malafon  
 
  



























Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire