Le missile AS-3 Kangaroo.

Le missile AS-3 Kangaroo
                                                                                                                                         Maquette Amodel au 1/72.  Réf: 72 177.


Tous mes remerciements à Jean-Henri pour la traduction de la notice Amodel.



                Historique:  Ce missile conçu pour la destruction de cible radar fut le premier missile stratégique de croisière mis en oeuvre et lancé depuis un avion.
                C'est le 11 mars 1954, sur décision du Conseil des Ministres de l'URSS qu'est défini le concept K-20 composé d'un avion TU-95 K et d-un missile de croisière Kh-20. Le chiffre 20 correspond en fait au concept nommé Tu-20 à l'origine, un chiffre plus bas devait désigner ce projet devant figurer à l'inventaire du bombardier "95".
                Le développement du missile Kh-20 fut conduit par l'OKB-155-1 de DUBNA sous la direction de M.I. Gurevich et la mise au point du système de contrôle par KB-1 sous la direction de V.M. Shabanov.
                Extérieurement, le missile Kh-20 ressemblait au chasseur Mig-19, soit une configuration aérodynamique d'avion normal. C'est le turboréacteur AL-7FK qui fut choisi pour propulser le missile. Le guidage était assuré par un autopilote préprogrammé pour la phase lancement et prise d'altitude et un autopilote commandé à distance pour le vol de croisière; la phase finale d'attaque de la cible était préprogrammée. L'altitude moyenne d'approche était de 150 pieds pour les objectifs maritimes et de 100 à 300 m pour les objectifs terrestres.
                Trois prototypes furent construits en 1957: le missile Kh-20/1 fut testé le 9 janvier 1957, le Kh-20/2 le 5 août 1957 et le Kh-20/3 en décembre 1957 (en complément, 17 missiles dont 8 Kh-20 M furent construits aux ateliers n°256). Le premier lancement eut lieu le 17 mars 1958.
Durant l'année 1959 la nouvelle charge thermonucléaire du X-20 fut développée et quelques modifications furent apportées à la conception du missile. L'engin modifié prit l'appellation X-20 M. L'altitude en vol de croisière du X-20 M fut portée à plus de 20 000 m. La production en série débuta en 1960.
                L'engin cible M-20 fut développé sur la base du missile Kh-20. Les recherches sur l'emploi et la manoeuvre du Kh-20 M motorisé depuis son avion porteur furent conduites en 1963. Les bombardiers Bear B et Bear C (Tu 95K. KM. KD) pouvaient transporter un AS-3 (Kh-20). La production s'acheva en 1965.
                L'augmentation du rayon d'action des intercepteurs américains et l'apparition dans l'arsenal anti-aérien U.S. des missiles Bomarc (420 km de rayon d'action) et Super Bomarc (710 km de rayon d'action) réduisirent les probabilités d'approche et de mise en oeuvre du porte missile Tu-95. Dans le même temps, l'URSS met en service les missiles balistiques intercontinentaux R-7 A, R-9, R-16, etc... Il est intéressant de constater que le coût de fabrication du Tu-95 K avec son missile représentait 40% du coût du missile R-7 A.
Caractéristiques:  Conception OKB-155-1, A.I. Mikoyan/MKB "Raduga".
Code Otan:                        AS-3 Kangaroo.
                                         Kh-20                                                          Kh-20 M
1° Lancement:                           17 mars 1958                                                     1959
Guidage:                                              Autopilote avec commande à distance
Longueur:                                        14,95 m                                                      14,96 m
Envergure:                                   9,15 - 9,40 m                                                   9,04 m
Diamètre:                                           1,8 m                                                            1,8 m
Poids au lancement:               11 600 - 11 800 kg                                         11 000 kg
Charge militaire:                       Nucléaire 800 kt                                      Nucléaire (plus de 3 MT)
                                                                                                                            ou High explosif
Poids de la charge:                       ------------------                                                   2 300 kg
Altitude d'approche:                   500 - 1 500 m                                               500 - 1 500 m
Propulsion:                                                           Turboréacteur AL-7 FK
Vitesse maximum:                                                          1850 km/h
Portée:                                              800 km                                                       350 - 800 km
Plafond:                                                                    Plus de 20 000 m
Altitude de lancement:                                            Plus de 15 000 m                 
                La maquette:  La maquette en plastique injecté (short run) se compose de 51 pièces moulées en creux (pas toujours parfaites), la couleur du plastique est gris clair.
               La seule ombre, la notice pour l'emplacement des stencils sur le missile, le plan étant trop foncé. J'ai essayé de l'éclaicir au scan, mais voilà pas de grande amélioration. La seule solution, avoir une bonne loupe, se servir du plan et du couvercle de la boîte, attendez-vous à passer du temps.  
Le montage
                Le chariot porte missile:  Le montage de ce chariot demande de la patience, et des améliorations, les voici.
Couper les ergots de la pièce n°29, pour pouvoir la positionner.
Cintrer les pièces n°25 et 27 pour pouvoir les coller sur la pièce n°26, ce qui est normal.
                Faire très attention aux pièces n°32-37 et 43, elles sont très fragiles, vous passerez du temps à les affiner.
               Bien affiner les vérins de mobilisation pièces n°22 (4fois), (on peut les coller soit sorties ou rentrées).
                Sur mon modèle, j'ai trois roues qui étaient mal moulées, une habitude de la marque Amodel, il faut les améliorer. (Ne vous trompez pas, il y a des roues pour l'avant et pour l'arrière).
                Peinture du chariot:  Il sera gris clair, les moyeux des roues gris clair, pneus noir ou gris foncé, idem pour les petites roues avant. Les vérins de levage gris et mat aluminium. Les stabilisateurs du missile pièces 21 (2 fois) en gris et mat aluminium.
               Le missile:  Ce montage du missile demande de la patience, et des améliorations. Le montage du cône d'entrée d'air est difficile à positionner dans le fuselage. (Le centrer relève de la dextérité), sinon le restant du missile se monte bien.
                Bien affiner les écopes pièces n°4-7-11 et 12 ainsi que les pièces n°3 et 4.
                Il vaut mieux affiner la pièce n°16 sur la grappe de plastique.
                Au montage du missile, faire attention au dièdre des ailes qui est de 2,5°, ainsi que pour l'inclinaison de la perche qui est aussi de 2,5°.
                Je n'ai pas utilisé les pièces n°33 et 35 (2fois) 38 et 39 qui sont les caches quand le missile est sur son chariot, j'ai trouvé la bête superbe comme cela.
                Peinture du missile:  Intérieur et entrée d'air avant en aluminium, le cône en vert moyen. Intérieur à l'arrière et sortie du réacteur en gun métal avec un brossage à sec. Tout le missile sera en polished aluminium, la perche avant aluminium et vert, le bout noir.
                Les décalcomanies:  Le top des tops, rien que 141 stencils à poser sur ce missile, comme je le disais sur la description de la maquette, le plan pas terrible. Soit vous mettez les principaux, mais comme un maquettiste est patient, vaut mieux mettre tous ces stencils, je l'ai fait pourquoi pas vous !.
                                  
            
                Epilogue:  Gigantesque ce missile, plus grand qu'un F-84 E, un Mystère IV ou même un Fouga Magister. Il était positionné sous un Tupolev Tu 95 Bear; et servait à la destruction de cible radar. Sa première apparition eu lieu à la Journée de l'aviation Soviétique en 1961, il ne fut qu'opérationnel en 1963. Il reprenait certaines choses du Mig 19, c'est pourquoi il lui ressemblait, il fut remplacé par les missiles balistiques que l'URSS mettait en oeuvre, sa production s'acheva en 1965.
                                                                              Malafon. 


















Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire